×

VOUS AVEZ OUBLIÉ VOS IDENTIFIANTS ?

Biographie d'Édith Choinière

Créer – Innover – Transformer - Enseigner - Partager

C’est à l'âge de 10 ans que mon désir d’apprendre à faire de la courtepointe c’est développé. Je ne connaissais personne qui aurait pu me l'enseigner.

En 1983, à l’âge de 21 ans, j’ai joints les Forces Armées Canadienne où j’ai rencontré mon futur époux, un acadien du Nouveau-Brunswick. Notre première mutation était à Gagetown, NB et c’est là que j’ai rencontré ma belle-mère qui m’a montrée la technique de base de la courtepointe. À ce moment-là, les outils spécialisés n’existaient pas et le style de courtepointe était très traditionnel.

En 1987, nous avons été mutés à Valcartier, QC, parce que l’armée voulait que les femmes jouent un rôle dans les unités de campagne. Je suis devenue la deuxième femme à servir dans une de ces unités. Entre-temps, nous avons eu deux garçons et mon ‘’hobby’’ était toujours la courtepointe.

C’est en 1991 au début de la guerre du Golf que j’ai mis fin à ma carrière de militaire pour élever mes enfants pendant que mon mari était déployé à Chypre en tant que casque bleu.

En 1993, nous sommes mutés sur une base d’aviation à Portage-La-Prairie, Manitoba. Lorsqu’on part vers une nouvelle destination, il faut prendre cette opportunité pour apprendre la culture de la place. À ce moment-là, je faisais beaucoup de peinture à l’huile et pour m’immerger dans ma nouvelle communauté, j’ai commencé à donner des cours de peinture au Conseil des Arts de Portage. Je me suis également lié d’amitié avec Aimée, une Algonquin de la région d’Ottawa et son mari, un Lakota sioux de Long Plain, MB. Ils m’ont montré à tanner des peaux pour faire des tambours et des boucliers. J’ai confectionné des mitaines, des mocassins et des bottes. J’ai appris à faire du perlé avec et sans métier, des capteurs de rêves et des items de cérémonie. Si je pense à cette partie de ma vie, je me rends compte que la peinture et l’art autochtone m’ont donné une nouvelle perspective sur l’art. Ce qui m’aura poussé à développer une différente vision de l’art textile, la courtepointe et le design.

En 1996, nous sommes de retour au Québec. Je suis de plus en plus sérieuse concernant la courtepointe et je mets la main sur un livre de Pam Bono. Elle avait développé une technique différente et son style était beaucoup plus contemporain. Au fil du temps, Pam est vite devenue mon mentor et suite à son invitation, je suis partie pour le Colorado pour apprendre tous les aspects de son entreprise. Pam et Robert, son mari et partenaire d’affaires, ont eu une grande influence sur ce que je fais aujourd’hui.

En 2007, j’entends parler de couture sur papier ou ‘’Paper Piecing’’ et je maîtrise rapidement la technique. J’ai compris comment dessiner un patron. Ce fut une épiphanie pour moi puisque cette technique comblait mon besoin pour l’innovation et les défis. J’ai vite commencé à créer des designs et à écrire des patrons pour la courtepointe.

En 2008, j’ai parti ma petite entreprise de design de courtepointe et d’art textile nommée ‘’COLLECTION INÉDITH’’. Un jeu de mot avec l’expression ‘’INÉDITE’’ qui, pris au sens figuré, se définit comme quelque chose d’unique.

C’est en 2016, au Salon Canadien de courtepointe de Mississauga, Ontario, que j’ai décidé d’ajouter à ma Collection de nouveaux styles de designs combinant deux techniques que j’adore, le piqué libre et les appliqués aux bords crus. J’ai donc lancé ma nouvelle collection de bloc du mois. Cette nouvelle collection a été développé pour être piqué avec une machine à coudre domestique.

Ma collection de patrons est toujours en évolution et reflète ma personnalité.J’aime les couleurs qui sont ‘’punchées’’ et je suis toujours à l’affût de nouvelles inspirations peu importe où je suis.

J’aime créer de nouveaux styles, innover et transformer les idées. J'aime également enseigner et partager ma passion.

Édith Choinière

HAUT